L'Orient ancien – Berceau de la civilisation

La culture à travers l’eau ; entre le Tigre et l’Euphrate.

  • 10 jours
    9 nuits
  • Ville d’arrivée
    Diyarbakir
  • Ville de retour
    Antakya
  • Participants
    18
  • Programme
    Télécharger

10 jours et 9 nuits en pension complète (les 3 repas journaliers, du dîner du premier jour au déjeuner du dernier jour), en hôtels 4* et 5* de grand standing, pour découvrir un enchevêtrement de cultures et de peuples.

Au sud-est de la Turquie, se trouve l’interface avec le monde arabe. La plaine de Cilicie, les provinces de Gaziantep et de Diyarbakir à l’est et le territoire d’Antakya au sud sont peuplés à la fois par des Kurdes, des Syriaques, des Chaldéens à côté des Arabes musulmans et des Turcs.

Cet espace en contrebas des montagnes du Taurus, de l’Anti-Taurus et de leur prolongement est une zone basse semi-aride de collines, glacis et plaines alluviales traversées par le Tigre et l’Euphrate en continuité avec la Syrie. Les paysages vallonnés de la Haute-Mésopotamie ont accueilli pendant des siècles de puissantes civilisations. Vestiges de temples et de palais, statues gigantesques éparpillées, de nombreuses richesses archéologiques jalonnent cette région. Redécouverts à partir du XIXe siècle, ces sites témoignent de l’histoire mouvementée d’un territoire connu pour être l’un des berceaux de l’humanité.

Au cœur de cette région, des scientifiques internationaux ont découvert le site d’un temple connu sous le nom de Göbekli Tepe. La datation au radiocarbone du site nous apprend qu’il a 11 500 ans, soit 9 000 ans de plus que Stonehenge. Le radar à pénétration de sol révèle un lieu de culte d’une ampleur sans précédent.

Dans ce croissant fertile, les hommes inventent l’agriculture et l’écriture puis les villes, les États et les empires.

Possibilité de commencer par un week-end à Istanbul ou de prolonger avec un séjour à Antalya.

Programme 100% personnalisable.

 

TROIS RAISONS DE CHOISIR SCOPE VOYAGE

1. UNE QUALITÉ IRRÉPROCHABLE

Vous serez en pension complète tout au long de votre séjour et en petit comité : 18 participants au maximum.

Vous bénéficierez des services d’un guide-conférencier expérimenté et parfaitement francophone.

Les hôtels 4* et 5* que nous vous avons choisis vous raviront par leur standing et leur confort.

La restauration en pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du dernier jour.

Audiophones individuels pour toutes les visites guidées.

2. UN CONFORT ABSOLU

La découverte doit être un plaisir et une détente. Nos trajets sont soigneusement étudiés pour vous laisser le temps de découvrir le pays : 1 nuit à Diyarbakir, 2 nuits à Mardin, 1 nuit à Şanliurfa, 2 nuits à Adiyaman, 1 nuit Gaziantep, 2 nuits à Antakya d’où vous repartirez.

Compagnies aériennes : Turkish Airlines, Onur Air, Pegasus Airlines, Sun Express.

L’autocar, confortable, spacieux et climatisé, est équipé du Wi-Fi.

À noter que le réseau routier est d’une excellente qualité.

3. DES MOMENTS INOUBLIABLES

Outre les merveilles de Mardin et de Gaziantep, laissez-vous prendre par le charme d’Antioche et de la mystique Şanliurfa. Émotions et émerveillements seront au rendez-vous de ce voyage qui vous permettra d’admirer l'Anatolie aux multiples facettes. 

Dégustation de produits locaux.

Itinéraire

  • Jour 1
    Envol pour Diyarbakir via Istanbul

    Rendez-vous à votre aéroport de départ. Assistance aux formalités d’embarquement. Accueil de votre guide francophone à Istanbul puis, vol pour Diyarbakir. Transfert à votre hôtel. Visite panoramique de Diyarbakir suivant les horaires des vols. Cocktail de bienvenue. Installation dans vos chambres.

    Votre hébergement à I‘hôtel Plaza Diyarbakir ou hôtel similaire. 

     

    La Grande Mosquée de Diyarbakır est l’une des plus anciennes mosquées de la Turquie (639). Elle présente des similitudes avec la mosquée omeyyade de Damas.
  • Jour 2
    Diyarbakir – Mardin (90 km – 1 h 15)

    Petit-déjeuner, déjeuner, dîner.

    Diyarbakir fut un important centre et une capitale régionale au cours des périodes hellénistique, romaine, sassanide, byzantine, islamique et ottomane jusqu’à nos jours.

    Visite de la mosquée Ulu Camii, à la façade surprenante. Panorama sur la vallée du Tigre depuis la citadelle. Promenade à travers les impressionnantes murailles longues de six kilomètres et les jardins fertiles de l’Hevsel. Les jardins de l’Hevsel se situent entre la forteresse de Diyarbakır et le fleuve Tigre. Ce serait le plus ancien dépôt de céréales de la Mésopotamie.

    Ces remparts et les jardins magnifiques qui constituent une intégrité organique sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

    Arrivée à Mardin. Dîners et 2 nuitées à l'hôtel Izala ou similaire.

    Les jardins de l’Hevsel relient la ville au fleuve Tigre et l’approvisionnent en vivres et en eau. Ils apparaissent sur les inscriptions cunéiformes du premier millénaire (866 avant J.-C.). La forteresse de Diyarbakır ainsi que des jardins de l’Hevsel sont classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.
  • Jour 3
    Mardin – Une ville mystérieuse

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Journée dédiée à la visite de la ville de Mardin et ses environs.

    Après la visite de la citadelle Sultan Isa Camii, vous vous dirigerez vers le plateau du Tur Abdin, centre du christianisme jacobite et véritable mont Athos du monophysisme syrien, pour la visite le couvent de Deir Zafaran et du monastère Mar Gabriel fondé en 397 par les moines Mor Shmuel (Samuel) et Mor Shemun (Siméon) de Qartmin sur les ruines d’un ancien temple païen. Vous visiterez aussi les vestiges d’autres monastères.

    Mardin est comme un musée à ciel ouvert. Les maisons en pierre de la région sont bien conservées, avec des sculptures de style ancien. La ville est située sur une zone volcanique et les maisons reflètent la culture et le mode de vie de la ville.

    Symbole d’une Turquie tolérante et religieusement diversifiée, Mardin abrite plusieurs confessions religieuses qui se côtoient dans une ambiance indescriptible.

    Retour à l'hôtel, dîner et nuit à l'hôtel.

     

    Mardin est sur la voie ferrée et sur la route qui relie la Turquie à la Syrie et l’Irak, elle a une allure historique qui fait revivre le passé dans l’avenir avec son architecture, sa culture et son atmosphère.
  • Jour 4
    Mardin – Göbekli Tepe – Şanliurfa (205 km – 2 h 45)

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Route vers Şanlıurfa et visite du site Göbekli tepe. Situé dans la chaîne montagneuse du Germus, en Anatolie du Sud-Est, ce lieu présente des structures mégalithiques monumentales de formes ronde-ovale et rectangulaire érigées par des groupes de chasseurs-cueilleurs du Néolithique précéramique, entre 9 600 et 8 200 avant notre ère. Ces monuments auraient vraisemblablement été utilisés dans le cadre de rituels, probablement funéraires. Des piliers caractéristiques en forme de T sont sculptés d’animaux sauvages qui donnent un aperçu de la vision du monde et des croyances des populations vivant en Haute Mésopotamie il y a environ 11 500 ans.

    Visite de Şanliurfa, antique Edesse, capitale au temps des Croisades. Le bassin aux poissons sacrés. Découverte du site biblique d’Harran, l’antique Carrhes, lieu où Crassus fut vaincu par le général parthe Surena : les curieuses maisons en forme de « trulli », l’Ulu Camii.

    Diner et nuit à l'hôtel Elçi Konagi ou similaire.

    D’étranges mégalithes décorés d’animaux se dressent en cercle. Les plus hauts atteignent 5,5 mètres pour un poids de près de 15 tonnes, mais dans l’une des carrières avoisinantes un pilier inachevé mesure 7 mètres et pèse presque 50 tonnes.
  • Jour 5
    Şanliurfa – Adiyaman (112 km – 1 h 30)

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Un voyage en Turquie oublie facilement Şanliurfa, ville peu connue, très, très loin à l’est d’Istanbul dans les plaines d’Anatolie. Bien à tort. Urfa « la glorieuse », qui s’enorgueillit d’avoir vu naître Abraham, mène sur des voies peu fréquentées, aux origines des croyances et des religions. Située aux confins de la Mésopotamie, là, où se sont épanouies les premières civilisations, elle représente un des plus importants sites religieux et historiques de Turquie.

    Abraham y aurait vécu caché jusqu’à l’âge de 7 ans pour échapper à la fureur du roi assyrien Nemrod, persuadé qu’un nouveau-né lui volerait un jour son trône. Selon la légende, Abraham survécut et voulut détruire les dieux païens d’Urfa. Pour le punir, Nemrod le fit immoler sur un bûcher, mais Dieu transforma le feu en eau et les braises en poissons. Il reste de l’aventure deux plans d’eau rectangulaires bordés par deux mosquées majestueuses, remplis de milliers des carpes sacrées. Mais gare, quiconque en attrape une deviendra aveugle !

    Après une route sinueuse à travers les flancs escarpés des collines rocheuses, vous arriverez au niveau du paisible village d’Halfeti. Ses maisons sont de même couleur que la roche, se fondant parfaitement au paysage, et la mosquée construite au bord de l’eau ajoute une touche pittoresque à l’ensemble. Le meilleur moment pour découvrir ce village est lorsque le soleil commence à décliner, les couleurs ocres des habitations et des roches se retrouvent alors sublimées, contrastant avec l’éclatant bleu turquoise des eaux de l’Euphrate.

    Un petit port de plaisance en contrebas du village abrite quelques petits navires en bois, avec lesquels il est possible d’effectuer une croisière sur le fleuve. Après s’être embarqué sur l’un deux, vous vous éloignerez peu à peu des rives, les maisons deviennent de plus en plus petites et Halfeti dévoile alors sa véritable splendeur. 

    Route vers Adiyaman, centre historique de l’ancienne province de Commagène.

    Dîners et 2 nuitées à l'hôtel Garden Adiyaman ou similaire.

    La mosquée de Halil-ur Rahman et le bassin de poissons sacrés à Şanliurfa.
  • Jour 6
    Adiyaman – Nemrut Dagi – Adiyaman (150 km – 3 heures)

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Journée consacrée à la visite du site de Nemrut Dag. Couronnant l’un des plus hauts sommets de la chaîne du Taurus oriental, dans le sud-est de la Turquie à 2 100 mètres d'altitude, Nemrut Dağ est le hierothesion (temple-tombeau et maison des dieux).

    Le tombeau d’Antiochos Ier (69 à 34 av. J.-C.), qui régna sur le Commagène, royaume constitué au nord de la Syrie et de l’Euphrate après le démembrement de l’empire d’Alexandre, représente une des plus colossales entreprises de l’époque hellénistique. Le syncrétisme de son panthéon et la filiation légendaire grecque et perse de ses rois témoignent de la double origine de la culture et de l’esthétique de ce royaume.

    Visite de l’ancienne capitale du royaume, Arsameia du Nymphaios : l’hierothesion d’Antiochos VIII, roi séleucide ; les reliefs du roi face à Mithra ; le pont sur le Cendere Cay en l’honneur de Septime Sévère ; le tumulus de Karakus, la citadelle d’Eski Kale. Coucher du soleil sur Nemrut Dagi.

    Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

     

    D’un diamètre de 145 mètres, le tumulus, haut de 50 mètres, fait d’éclats de pierres est entouré sur trois côtés de terrasses. Sur le niveau supérieur se trouvent cinq colossales statues de calcaire, identifiées par leurs inscriptions comme des divinités et dirigées vers l’extérieur du tumulus.
  • Jour 7
    Adiyaman – Nizip – Gaziantep (150 km – 2 h 10)

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Halte sur la route pour faire la visite du site de Karkémish, ancienne ville du Mitanni (accès difficile, soumis à autorisation).

    Puis passage à Nizip avant d’arriver à Gaziantep. Autrefois appelée Séleucie, la ville est fondée sur la rive droite de l’Euphrate par le roi Séleukos Ier Nikator, général d’Alexandre au début du IIIe siècle avant notre ère. En 64 avant notre ère, cette ville stratégique est conquise par les Romains et devient Zeugma (« le pont » en grec). Elle connaît alors son apogée culturel aux IIe et IIIe siècles avant d’être détruite par les Perses Sassanides en 253.

    À la fin du xxe siècle, le projet d’un immense barrage conduit à une accélération des fouilles menées par le musée archéologique de Gaziantep.

    Visite du musée des mosaïques de Zeugma. Ce bâtiment moderne, inauguré en 2011, offre aux visiteurs 1 700 m² de mosaïques. Elles proviennent surtout des fouilles de sauvetage (commencées en 1996) de la ville antique de Zeugma qui a été noyée sous les eaux du barrage de Birecik. C’est le plus grand musée de mosaïques au monde.

    Dîner et nuit à l'hôtel Grand Hotel Gaziantep ou similaire.

    Le musée des mosaïques de Zeugma a été inauguré en septembre 2011.
  • Jour 8
    Gaziantep – Antakya (Antioche) (195 km – 2 h 45)

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Après une promenade dans la vieille ville, départ pour la ville d’Antakya. Tout comme Jérusalem ou Rome, elle représente une étape importante pour le développement de la religion chrétienne. C’est à Antioche que vécut l’apôtre Paul, dit Saül, ou encore Paul de Tarse, qui fit d’Antioche son point de départ pour l’évangélisation de l’est du bassin méditerranéen. C’est là aussi que vécurent les apôtres Pierre et Barnabé. Pierre y aurait créé la première communauté chrétienne. À environ un kilomètre en bordure d’Antioche se trouve la grotte rupestre où il célébrait ses cultes en cachette.

    Visite d’Antioche : la citadelle, l’église Saint-Pierre, les rives de l’Oronte et enfin le site de Daphné, lieu de séjour de l’empereur Julien le Philosophe.

    Construit à l’époque des croisades, le portail de l’église permet de pénétrer dans une grotte où l’apôtre Pierre aurait fondé la première communauté chrétienne, quelques années après la mort du Christ.

    Dîners et 2 nuitées à l'hôtel The Museum ou similaire.

    Déclarée sacrée par le Vatican en 1963, l’église est depuis un lieu de pèlerinage. Chaque année, le 29 juin, le jour de l’anniversaire de la mort de saint Pierre, un office solennel est donné dans la grotte. Au bout de celle-ci se trouve un tunnel que les premiers chrétiens auraient emprunté pour fuir.
  • Jour 9
    Antakya

    Petit déjeuner, déjeuner, dîner.

    Notre journée sera consacrée à des visites aux alentours d’Antioche, à commencer par le site antique de Séleucie de Piérie, l’actuelle Samandag.

    Bâtie voici 2 300 ans par un ancien lieutenant d’Alexandre le Grand devenu roi et fondateur de la dynastie des Séleucides, Séleucie-de-Piérie aurait dû être la capitale d’un grand empire. Mais, rapidement éclipsée par Antioche, elle ne rencontra pas son destin. Aujourd’hui, la perspicacité des archéologues a permis de retrouver ses ruines, dispersées dans les broussailles, derniers témoins de son existence.

    On découvre un impressionnant tunnel creusé sous Vespasien, prouesse d’architecture utilitaire.

    Retour à l'hôtel.

    Tombes dans la roche à Séleucie.
  • Jour 10
    Vol retour

    Petit déjeuner et transfert à l’aéroport d'Antakya suivant votre plan de vol.

    Assistance aux formalités d'enregistrement et envol à destination. 

    C’est à Harbiye (Daphné) au sud d’Antakya que, selon la mythologie, la nymphe Daphné se changea en laurier pour échapper à Apollon. Les environs sont couverts de vergers, de jardins, de lauriers et de cascades.

Map

Le prix comprend

✈ Le transport aérien international A/R.
✈ Le vol intérieur Istanbul/Diyarbakir.
 Le vol intérieur  Antakya/Istanbul.
o L’accueil à l’arrivée.
o Les transferts aéroport/hôtel/aéroport.
o Les services de votre guide francophone qualifié, pendant le circuit.
o L’hébergement en chambre double dans les hôtels indiqués ou similaires, le port des bagages dans les hôtels.
o La restauration en pension complète du dîner du premier jour au déjeuner du dernier jour.
o Le transport en véhicule confortable adapté à la taille du groupe, une fenêtre par personne.
o Les visites et droits d’entrée des sites et musées selon le programme.

L'assistance 24 h/7 j de notre agence.

Le prix ne comprend pas

X Le supplément chambre individuelle. 
X Les boissons et dépenses personnelles, les pourboires au guide et au chauffeur. 
X Aucune assurance n'est incluse (Scope Voyage recommande de souscrire une assurance complémentaire).